Des chercheurs canadiens se sont intéressés à ce qui se passe dans le cerveau des adultes lorsqu’un bébé pleure ou rit. L’étude montre une modification des fonctions cognitives des parents sous l’effet des cris de l’enfant.