En détention provisoire, l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine a reconnu devant les juges d’instruction avoir participé au financement occulte de la campagne d’Édouard Balladur en 1995, via des rétrocommissions.