Lors de sa première réaction dans les médias depuis le 9 mai, Denis Baupin, accusé par plusieurs femmes d’agression et harcèlement sexuels, a assuré mercredi ne pas être “le DSK des Verts”. Le député EELV a simplement reconnu des “jeux de séduction”.