Après une réunion discrètement organisée le mois dernier à la faculté de médecine de Harvard, des chercheurs annoncent publiquement dans la revue Science leur volonté de créer un génome humain synthétique. Un projet controversé en raison des nombreuses interrogations éthiques qu’il suscite.