À cinq jours du match d’ouverture de l’Euro-2016 organisé en France, François Hollande a admis, dimanche sur France inter, que la menace terroriste existe. Il a également lancé un appel implicite à l’arrêt des grèves à la SNCF et à Air France.