L’Inspection générale de la police nationale (IGPN), ou “police des polices”, a ouvert 48 enquêtes judiciaires après des accusations de violences policières pendant les manifestations contre la Loi travail ces dernières semaines.