Les prud’hommes ont condamné mardi la Société générale à verser plus de 450 000 euros pour avoir licencié Jérôme Kerviel “sans cause réelle et sérieuse”. La banque française a annoncé faire appel contre cette décision “scandaleuse”.