Comme en 2015, le bac coïncide avec le ramadan : un défi pour les musulmans, qui ne peuvent s’abstenir de jeûner selon leur religion sous prétexte d’examens. Une récente et controversée “fatwa” française a cependant assoupli cette prescription.