Les comptes de la campagne présidentielle 2012 de Nicolas Sarkozy ont été rejetés jeudi par le Conseil constitutionnel. Une décision qui plonge l’UMP dans une profonde crise financière.