Les accros au smartphone, surnommés “smartphone zombies” se coupent de l’environnement urbain, se mettant du coup régulièrement en danger. Plusieurs études tirent la sonnette d’alarme.