Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé, ce lundi, les 18 prévenus dans l’affaire des détournements du programme de l’ONU en Irak “Pétrole contre nourriture”, dont l’ex-ministre de l’Intérieur Charles Pasqua et le groupe Total.