Selon RFI, des analyses ADN effectuées sur un corps retrouvé au Mali confirment qu’il s’agit de la dépouille de Philippe Verdon, enlevé en 2011 par Aqmi. Il existe une “forte probabilité” que ce corps soit celui de l’otage, déclare le Quai d’Orsay.