Une pétition a été lancée par des lycéens français d’une cinquantaine de pays pour demander plus de clémence dans la notation d’une épreuve de physique chimie jugée “insurmontable”. Déjà 10 000 signatures ont été recueillies.