La police des polices a ouvert une enquête ce mardi après que des commentaires racistes et des appels à la haine, en lien avec les violences qui ont émaillé la ville de Trappes ce week end, ont été publiés par des policiers sur une page Facebook.