Gilles Bourdouleix, le député-maire de Cholet qui a provoqué l’indignation en affirmant qu’Hitler n’avait “peut-être pas tué assez” de gens du voyage, a pris les devants en démissionnant mercredi de l’UDI avant que le parti ne l’exclue.