Des courriers échangés entre l’avocat de Bernard Tapie et le juge arbitre Pierre Estoup en 2006, publiés mardi par Le Monde, accablent la défense de l’homme d’affaire. Des révélations jugées “bidon” par ce dernier.