La loi de programmation militaire (LPM), qui est présentée vendredi en conseil des ministres, prévoit la suppression de 34 000 postes dans l’armée. Cette LPM est la suite logique du Livre blanc de la Défense remis en avril à François Hollande.