Après Washington, Paris a fermé son ambassade au Yémen, depuis dimanche, pour cause de risques d’attentats. Des organismes de surveillance américains rapportent que la France est l’une des principales cibles d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique.