Des dizaines de détenus pourraient être libérés des prisons françaises suite à un récent arrêt de la Cour de cassation, rapporte le Canard enchaîné. En cause : un décret signé en 2004. La majorité pointe le “laxisme” de la droite, alors au pouvoir.