En réponse aux nombreuses voix au sein de l’UMP qui réclament “un droit d’inventaire” sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé propose de lancer un débat interne afin “de retrouver la confiance des Français d’ici 2017”.