De rares cas de thrombose cérébrale possiblement liés au vaccin AstraZeneca ont suffi à faire paniquer les autorités de santé. Pourtant, ce type d’événement est bien plus fréquent chez les patients infectés à la Covid-19. De quoi remettre le bénéfice-risque en perspective.