À un an de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron défend, lundi, lors d’une visite dans un commissariat de Montpellier, sa politique sécuritaire, jugée trop laxiste par la droite. Accompagné du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, le président cherchera à rassurer les policiers lors d’une rencontre en fin de matinée.