Les fondations ont tremblé mais la droite est finalement parvenue à résister aux secousses provoquées par l’annonce d’une alliance entre La République en marche et Les Républicains pour les régionales en PACA. Après avoir fait marche arrière, la droite attaque désormais Emmanuel Macron sur le terrain sécuritaire.