Un nouveau coup d’accélérateur devrait avoir lieu lundi avec la vaccination ouverte à tous les plus de 50 ans en France. Mais la prudence reste de mise sur le front de l’épidémie en raison d’une méfiance persistante vis-à-vis de l’AstraZeneca et d’une situation sanitaire toujours “préoccupante”.