Des données en « vie réelle » indiquent que le vaccin Pfizer reste efficace pour empêcher les infections des variants anglais et sud-africain, ainsi que pour prévenir les formes graves de la maladie.