Les députés français ont approuvé mercredi soir l’instauration de quotas au sein des entreprises de plus de 1 000 salariés pour permettre aux femmes de représenter au moins 30 % des cadres dirigeants et membres des instances dirigeantes en 2027, et 40 % en 2030.