Hassan Diab, le seul suspect retrouvé de l’attentat de la rue Copernic commis le 3 octobre 1980 à Paris, sera jugé devant une cour d’assises, a validé mercredi la Cour de cassation. Il avait bénéficié d’un non-lieu en 2018.