La banque BNP Paribas a été mise en examen le 11 mai pour “blanchiment de corruption et de détournement de fonds publics” dans l’enquête sur le patrimoine en France de la famille du défunt président gabonais Omar Bongo, a appris jeudi l’AFP de sources proche du dossier et judiciaire.