Le président français a annoncé, vendredi, la création d’un statut spécifique destiné aux agents publics, notamment les soignants, décédés du coronavirus dans des “circonstances exceptionnelles”. Leurs enfants pourront ainsi devenir des pupilles de la République et bénéficier d’un soutien matériel et moral.