Dans un contexte national marqué par les enjeux sécuritaires, les candidats aux élections régionales, en particulier ceux de droite et d’extrême droite, jouent la surenchère dans ce domaine. Pourtant, la sécurité ne fait pas partie des prérogatives des régions.