Aux États-Unis, le CDC (Center of Disease Control and Prevention) rapporte la survenue d’une poignée de cas de myocardite après l’injection des vaccins ARNm de Pfizer et de Moderna. Pour le moment, impossible de dire si les deux événements sont liés.