Une récente étude, qui a mobilisé pas moins de quarante-neuf scientifiques à travers le monde, suggère que notre microbiote oral est extrêmement similaire à celui de l’Homme de Néandertal.