Le procès de treize personnes, jugées pour avoir cyberharcelé, voire menacé de mort, l’adolescente Mila après sa publication, en novembre, d’une vidéo polémique sur l’islam devenue virale, s’est ouvert, jeudi, devant le tribunal correctionnel de Paris.