La communicante Mimi Marchand et le journaliste François de Labarre ont été placés jeudi en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour “subornation de témoin” et “association de malfaiteurs” relatives à un entretien accordé à Paris Match par Ziad Takieddine, personnage central de l’affaire du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.