L’opérateur téléphonique a présenté ses excuses, jeudi, pour la panne “rarissime” qui a empêché l’accès aux numéros de secours dans toute la France, un événement qui pourrait être lié à la mort d’au moins quatre personnes dont un jeune enfant.