Une récente revue systématique combinée à une méta-analyse suggère que la pratique d’une activité qui fait travailler la force musculaire à la place de l’aérobie diminue aussi modestement le risque de mourir d’un cancer, si celle-ci est pratiquée deux fois par semaine.