Une forme génétique de la maladie de Charcot, celle qui a emporté Stephen Hawking, a été détectée chez des enfants. La mutation d’un gène impliqué dans le métabolisme des lipides semble en cause.