Indépendantistes et loyalistes s’étaient entendus sur la date du 12 décembre 2021 pour le troisième référendum de Nouvelle-Calédonie, selon le gouvernement. Mais l’Union nationale pour l’indépendance, l’une des coalitions de partis indépendantistes, s’est prononcée vendredi contre cette date, jugée trop précoce.