La cour d’assises spéciale de Paris a confirmé, lundi, la peine infligée en première instance à Inès Madani, jeune femme de 24 ans jugée pour un attentat manqué aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame en 2016. La peine a été alourdie, assortie d’une période de sûreté, conformément aux réquisitions de l’avocat général.