La campagne présidentielle française part très tôt et très fort. Le président giflé lors d’un déplacement, des propos complotistes de Jean-Luc Mélenchon… Faut-il y voir les signes d’une campagne particulièrement virulente ? Éléments de réponse.