Une étude de cas de la faculté de médecine Saint-George, à Londres, a rapporté qu’un homme a consommé pendant neuf ans des milliers de pilules d’ecstasy. Malgré de lourdes séquelles, il est toujours en vie.