Un mois après le féminicide de Mérignac, où Chahinez, 31 ans, mère de trois enfants, a été assassinée par son mari, le gouvernement a présenté mercredi soir six mesures pour renforcer la protection des victimes et mieux suivre les auteurs de violences conjugales. “Insuffisant”, répondent en chœur les féministes engagées dans la cause.