Citroën a été mis en examen jeudi en France, dans l’enquête sur la fraude aux contrôles antipollution des anciennes générations de moteurs diesel, rejoignant ainsi les constructeurs Volkswagen, Renault et Peugeot.