Le contrôle de la maladie de la dengue passerait par la maîtrise de son vecteur, le moustique. Il a été suggéré que la bactérie Wolbachia réduirait la capacité du moustique à répandre la maladie. Des chercheurs ont testé cette technique dans une ville d’Indonésie.