L’environnement microbiologique pourrait-il influencer la présence et le caractère infectieux du SARS-CoV-2 ? Une étude préliminaire a tenté d’apporter des pistes de réponses à cette question en récoltant et en analysant des échantillons à l’Hôpital de San Diego, en Californie.