Une nouvelle requête va être déposée jeudi par les avocats du jardinier marocain qui avait été accusé et condamné pour le meurtre de sa riche patronne en 1991. Gracié partiellement par le président Jacques Chirac, Omar Raddad est pourtant toujours jugé coupable aux yeux de la justice. Retour sur cette affaire emblématique qui hante depuis 30 ans l’inconscient collectif du pays.