L’Union européenne a donné son feu vert au plan de relance français. Paris devrait recevoir près de 40 milliards d’euros jusqu’en 2026, des fonds destinés notamment à favoriser la transition écologique et numérique.