C’est un paysan qui a un taureau en période de rut et qu’il ne peut pas mélanger avec ses vaches, bœufs et même autres taureaux car il défonce tout semblable à sa portée.
Il se dit qu’il pourrait le mettre dans le champ avec son viel âne et que, qui plus est, ça lui ferait de la compagnie. Comme il craint quand même que la croupe de son viel âne ne donne de mauvaises idées à son taureau, il lui recouvre le dos et la croupe d’un grand drap blanc.
Puis il part vaquer à ses nombreuses occupations.
Le soir venu, il passe voir comment se passe la cohabitation entre l’âne et le taureau. Arrivé au champ, point d’âne ! Affolé il cherche partout, puis emprunte le chemin qui longe le champ, voit un vieux villageois qui passait par là et l’interroge :
– Dis Toine, tu n’aurais pas vu passer mon âne… il avait avec un grand drap sur le dos ?
– Ah non, répond Toine d’une voix chevrotante. Par contre j’ai croisé un âne qui s’enfuyait à toute allure avec un mouchoir blanc qui lui sortait du cul !


La Blague du Matin fournisseur officiel de bonne humeur !