Depuis quelques années, les recherches en neurosciences sont formelles. Les violences physiques telles que les claques, fessées ou tapes ne sont en aucune façon une bonne méthode pour éduquer un enfant. C’est même le contraire.