Un scientifique américain a analysé des séquences génétiques du SARS-CoV-2, prélevées aux premières heures de la pandémie, qui ont été supprimées des bases de données. Les conclusions de cette « exhumation » sont-elles solides ? Que nous apprennent-elles sur l’origine de la pandémie ?